Mesures dans le manteau neigeux.

sond1

La neige s'empile en couches successives ou strates qui restent bien distinctes à l'intérieur du manteau neigeux. Elles évoluent en fonction des conditions météorologiques , de l'altitude et de l'orientation des pentes.

La surveillance régulière de l'évolution de ces couches est nécessaire à l'estimation du rique d'avalanche et se fait au moyen:

  • du sondage par  battage pour le calcul de la résistance de chaque couche
  • du profil statigraphige  pour l'analyse du type de grains ( particules reconnaissables, grains fins, grain ronds, gobelets, faces plane pour les principaux) , leur diametre  et la dureté des couches. Cette analyse a une grande importance dans la détermination des risques d'avalanche
  • des températures dans le manteau neigeux.
    Les principales actions de la températures sur une couche de neige  sont la transformation des grains qui réagissent en fonction du gradient de température. Un gradient fort va lfaire évoluer  le grain en face plane ou gobelet , un gradient faible va le transformer  en grains fins.  Les températures froides ralentissent les transformations, une température proche de zéro va former des grains ronds

 

 Choix du lieu du sondage.

Les mesures se font sur terrain représentatif de l'enneigement moyen du site. Chaque station de ski a un lieu dédié à l'abri de toutes perturbations ( passage de skieurs, zone d'accumulation ou  avalanches ), Ces sondages sont une aide à l'analyse , mais pour être exploitables, ils doivent être réguliers ce qui est loin d'etre le cas avec l 'accroissement des tâches des pisteurs qui ont pour priorité la sécurité des pistes.

Pour une  randonnée à ski,ces informations ne sont pas suffisament précises  pour évaluer le risque dans un milieu très varié ( orientations altitudes débouché sur une crêtes). 

Aussi faut t'il les completer par des sondages plus proche du terrain,  dans  les zones à risques ( plaques,  couches de gobelets proches de la surface, neige humide prête a couler etc) . 

Un sondage prend en moyenne une heure, le matériel est lourd et encombrant ce qui ralentit la progression. Dans la mesure du possible, on réalisera au moins un sondage dans un endroit représentatif du risque  et sii les conditions sont très changeantes un 2eme,  plus succint  completera le  1er. 

 

L'analyse des sondages  que je  propose consiste à détecter les principales couches fragiles et determiner l'impact sur le risque. Je vais également  détailler les pentes à risques, l'observation des avalanches , l'état et l'évolution  du  manteau neigeux en fonction des intempéries

La liste des sondages analysés sont disponibles dans le menu "Analyse des sondages" on peut également y accéder par une carte affichant tous les sondages réalisés par saisons.

 

Interprétation du sondage

Resistance

 la lecture se fait sous forme graphique . Dans la pratique les résistances faibles se situent dans des valeurs inférieures à 10kgf (ces faibles valeurs se retrouvent dans les couches de gobelets, la neige fraiche  où la neige mouillée à  0 degré. Les résistances fortes s'observent à la traversée d'une croute de regel, les grains fins compactés  ou encore les plaques dures près des crêtes).

Stratigraphie

 C'est l'étude des grains de neige aspect ,grosseur et humidité. Ses caractéristiques sont codées sur la partie droite du graphique dans les colonnes (grains, diamètre dureté, humidité et masse volumique).La stratigraphie a une grande importance dans la détermination du risque d'avalanche  et doit etre réalisé soigneusement, les types de grains en particulier. Ils sont parfois difficile a classer et necessitent un peu de pratique

Les grains

couleursLes grains de chaque couche ne sont pas uniformes et cohabitent souvent  en 2 types  différents selon leur stade d'évolution. On chiffrera le type prédominant de 1 à 9 suivi du type  secondaire pour obtenir un nombre à 2 chiffres, inscrit dans la colonne grains à droite du sondage. A chaque binome de grains est associé une couleur pour une meilleure visibilité du graphe, regroupé en 5 classses principales

  • dans les vert : pour la neige fraiche et les particules reconnaissablesen
  • en nuances de jaune pour les grains fins
  • du bleu au violet pour marquer les couches fragiles (faces planes et gobelets
  • rouge pour les grains ronds en  neige humide
  • noir pour les croutes de regel

L'image montre  les associations de grains les plus courantes

 

 Codage des grains

  • 1: Neige fraiche : on distingue les focons 
  • 2 Particules reconnaissables : neige récente secouée par le vent les branches des étoiles sont cassées
  • 3 grains fins : neige qui a évoluée sous faible gradien de température les diamètres sont petit de l'ordre de  0.3 mm . une bonne neige tassée et sèche  Les plaques sont  constituées de  ce type de grainsfrittés par le vent Les cassures dans ce type de neige sont linéaires.
  • 4 face planes : transformation par gradient de 5 à 20 degrés par mètre : Ce sontr des grains anguleux
  • 5 : gobelets: transformation par fort gradient >20°/m grains anguleux sans résistance mais de forte masse volumique présente des striures et des angles vifs. Ces grains ne présentes pas de risque lorsqu'ils effleurent en surface mais le risque d'avalanche devient fort quand des plaques reposent sur ces types de grains.
  • 6 grains ronds: neige qui a subi une humidification leur diamètre est souvent >= 1 mm
  • 7 croute de regel : neige qui a subit un degel regel en évolution diurne puis recouverte par une autre strate.

Quelques images de grains à la loupe

rond gobelets neigeroulee2gobelets2finsfp2300mplaque

 

 

 

 

Diametre des grains

c'est la 2eme colonne  après les grains  exprimé en mm. Le grain est d'autant plus gros que le phénomène qui l'a formé est durable et intense. C'est essentiellement la température qui influe sur la forme et la grosseur.

codage de la dureté et  de l'Humidité

3eme rang après diamètre des grains

code de dureté

  • 1 neige tendre enfoncement du poiing
  • 2 enfoncement des 4 doigts
  • 3 un doigt
  • 4 le crayon
  • 4 le couteau

code d'humidité

  • 1 neige sèche
  • 2 peu humide
  • 3 humide
  • 4 mouillée
  • 5 très mouillée

Masse volumique de la strate en kg/m3

c'est la dernière colonne à droite du sondage : Cette valeur est renseignée pour une couche d'une épaisseur de plus de10 cm

 

Les températures

La température dans le manteau neigeux est représentée par la courbe rouge echelle en haut du graphique elle  sert au calcul du gradient qui est déterminant pour la transformation des grains.

Le gradient se caractérise par une barre de couleur donnant l'intensité du gradient de température(  rouge : faible gradient ,jaune traformation en grains fins , bleu: évolution vers de la neige sans cohésion)