Neige de printemps

DSC03611

Cime du Piagu . Contraste entre les face Nord et les versants au soleil déneigés jusqu’à 2400m . trace GPS montée par le couloir 40 CLPA

Etat de la neige.

DSC03623Les dernières chutes de neiges  froides et ventées  qui datent du 6 mars  ont été suivies par un temps particulièrement doux. La neige qui s'est déposée jusqu'à 1200m sur un sol dégarni  n'a pas résisté à la chaleur. La limite de la neige est remontée à 2200m dans les versants ensoleillés  et jusqu'à 2400m sur les premiers massifs exposés à la mer. Une brise affriolante remonte des bouffées d'air chaud au sommets du Piagu.

 
DSC03631Les pentes Nord sont mieux conservées . Le départ du Boréon à 1500m passe sans problème à ski sur les pistes de ski de fond. La couche atteint 80  dès 1800m. Les couloirs raides sont particulièrement remplis  par les dépôts  venteux du 6 mars.
La neige est de type printanier, excellente sur la pente sommitale du Paiagu . A l'heure tardive de la descente la couche de surface est dégelée sur 5 à 10 cm sur fond dur.
Une neige aussi bonne mérite un second passage .La descente sur le Boréon est également fabuleuse dans la foret aux arbres espacés. La neige devient  plus lourde en rejoignant la piste. Les couloirs  raides en foret  plein Nord sont restés en neige souple sans traces.

 Analyse du couloir 40 CLPA

couloir40Carte 3D des couloirs d'avalanche du Boréon

Deux couloirs traversent les pistes de ski de fond du Boréon, répertoriés nr 39 et 40 du CLPA (Cartes de Localisation des Phénomènes d'Avalanches). Ces couloirs ont une inclinaison de plus de 40 degrés et se purgent régulièrement .Selon  Thierry  Ingiglardi ( service du damage)  , qui nous accompagnait au cours de cette sortie et qui connaît parfaitement son secteur, ces  avalanches coupent régulièrement la piste Mercantour  mais peuvent également atteindre les pistes plus fréquentées  en contrebas au cours de très forts épisodes neigeux.

DSC03602C'est pourquoi une nivose a été installée dans le couloir40  peu fréquenté. par les randonneurs Cet appareil de sécurité  mesure en continu les hauteurs de neige dans le couloir , la température et  le vent.

Configuration

Le couloir d'une longueur de 400 à 500m orienté Nord, est relativement étroit (50m ) la partie supérieure s'évase sur 200m et se termine par un replat. Très peu de vent dans le couloir, mais  il se charge par accumulation sur sa partie supérieure soumise aux vents. Les cassures se produisent au niveau de la rupture de pente dans la partie évasée. C'est a cet endroit qu'est réalisé un sondage de battage.

Sondage de battage

piagu20170316 DSC03607 DSC03606Les photos sont prises du haut du couloir sur le replat et montrent la partie évasée et la pente qui s'incline fortement.

Même après une semaine de redoux, ce couloir a conservé une neige froide et peu résistante. La couche la plus profonde est constituée de gobelets et grains ronds  sans cohésion.

Une légère croûte s'est formée et des coulées de surface  de faible ampleur partent aux heures chaudes de la journée.  L'instabilité des 30 premiers cm  provient de 2 couches de neige roulée qui favorisent le glissement  sur ces pentes très raides. Ce sont des départs provoqués, les déclenchements naturels sont peu probables.  Ces couloirs sont a éviter pour un groupe de skieur mais le temps doux favorise la stabilité.

Les températures dans le manteau neigeux est encore de -2 degrés mais  dans le cas d'une humidification prolongée qui atteint les couches de gobelets,  le couloir va se purger entièrement. Ce scénario n'est pas envisagé pour le moment.