Sans regel

Choix de l'itinéraire

Conditions anticycloniques et forte inversion de températures. Pas de regel nocturne , la neige se ramollit dans les faces Sud sur 30 cm et devient inskiable dès le milieu de la matinée.  C'est pourquoi nous avons décidé de descendre le couloir Nord de Juisse. Ce couloir réputé pour  la conservation de sa poudreuse est à peine dégelé sur le haut vers 2500m à 10 h du matin. Quelques passages en neige accumulée encore bonne au milieu du couloir. Le bas est moins bon une alternance de neige portante lisse et de  en neige croûtée. En choisissant les surfaces lissées et durcies on réalise encore de beaux virages. Pres de la rivière  la neige  s'humidifie plus profondément en surface.  Des randonneurs qui sont descendus de L'Agnel ont décrit une neige pourrie en  face Sud

 Thumbnail image

Stabilité

La neige est de type  printemps, transformée  essentiellement en grains ronds avec des températures proches de zéro degré sur toute l'épaisseur du manteau neigeux et  pas de couches en grains anguleux à cette altitude qui pourrait servir de plan de glissement.  En surface on retrouve la couche de sable qui forme la première croûte de regel de faible résistance , sous 20 cm de neige encore en  grains fins.
On observe deux couches fragiles

  • la première à 75 cm  du sol sous la couche de grains fins ou le le poing pénètre facilement dans la neige humide .
  • la deuxième sur les 30 derniers cm où  la résistance est inférieure  à 5 kg. Cette fragilité près du sol était déjà présente depuis plus d'un mois, lors des précédents sondages.

Le  sondage présente encore des résistances  importantes. Au cours la période anticyclonique  chaude du 14 au 19 mars , sans regel nocturne, l'humidité n'est pas suffisante pour  déstabiliser les couches profondes.  Par contre des coulées de surface sont possibles près des rochers surchauffés aux heures chaudes de l'après-midi,  en face sud raide où la couche est moins épaisse.
Au dessus de 2600m  en face Nord on retrouve la couche de grains anguleux sous  30 à 40 cm de neige durcie par le vent et  regelée. A ces altitudes et expositions , le regel  nocturne est encore significatif et ne  fragilise pas  la couche de surface . On n'observe aucun  départ linéaire à ces altitudes.

 

Formation de la mer de nuages

Entre le 14 et 19 mars les conditions deviennent anticycloniques. Ces hautes valeurs de pression sont , associées à de l'air chaud et sec  en altitude.
En basse couche ,les masses d'airs qui circulent t au dessus de la mer à 14 degré se refroidissent  et s'humidifient au contact de la mer. elles se saturent et forment  une couche de nuages stagnant en mer. Le petit flux d'Est va pousser ces nuages dans l'intérieur des terres  jusqu'aux premières collines..
Ces différentes masses d'air ne se mélangent pas, il se crée une inversion de température qui agit comme un couvercle. On a ainsi une couche nuageuse jusqu'à 950 hPa  avec de l'air relativement frais et au dessus un air sec et plus chaud.
Le modèle AROME du 18 mars à 00h  montre cette forte inversion de température sur la coupe verticale de l'atmosphère   au niveau de Nice.
Le 18 au matin la couche nuageuse monte jusqu'à Roquebillère , au dessus , le ciel est clair et les températures augmentent avec l'altitude. A midi  la température est de 20 degrés au Boréon sans vent dans un air très sec alors que Nice reste sous les nuages avec des températures qui plafonnent vers 17 degrés.
Ces conditions sont également a l'origine de la période sans regel avec des températures  minimales de 4 à 6 degrés au col de la Lombarde à 2300m d'altitude.

 

 

 Panorama depuis la cime de juisse 2580m le 18 mars 2014

panoramique