Fonte rapide

Influencé par les températures du Col de la lombarde affichant -6 degrés de minimale, nous avions décidé de partir tardivement pour éviter de skier sur la neige glacée. La masse d'air devait rester froide en altitude dirigée par un courant de Nord. Le thermomètre marquait +3 degrés au lac de Besson vers midi mais le soleil du mois d'Avril a dégelé la surface.La montée des pentes Sud-Est déja bien ensoleillées et ramollie sur 10 cm a nécessité les couteaux en dessous de 2300m pour accrocher cette neige souplette. Au dessus ou à l'ombre, la neige est restée bien plus portante et encore durcie en arrivant aux lacs

Voici l'évolution du manteau neigeux entre le 13 mars et le 17 avril. Ces photos ont été prises en amont du pont de Peirastreche vers 1800m d'altitude et permettent d’apprécier la fonte en un mois . Une grosse avalanche descendue des Juisses avait recouvert la rivière d'une épaisseur de 2 m. Il ne reste qu'un pont de neige qui est prêt à s'effondrer.

 

Thumbnail image
Thumbnail image

 

 

Stabilité

 La hauteur de neige aux lacs de Besson 2600m  n'est plus que de  1m35 Le sondage stratigraphique révèle essentiellement des grains ronds, mélangé à quelques gobelets tout au fond. La surface est regelée sur 35 cm,dureté du crayon. Le regel est suffisant pour empêcher tout départ d'avalanche à cette altitude. En dessous apparaît la couche de sable. A cette profondeur et jusqu'au' sol, les températures sont voisines de zéro degrés. Ces couches sont humides et on y enfonce le doigt.
Plus bas, vers 2300m, les vallons ensoleillés sont entièrement fissurés, la neige n'a plus de consistance sur les pentes raides et les avalanches vont partir facilement jusqu'au sol aux heures chaudes de la journée. 

 

Thumbnail imageGrains ronds de surface
Thumbnail imageAspect de la neige sur les grandes dalles lisses
au dessus du lac e Besson
Thumbnail imageLes mêmes rides vue d'un peu plus près.

 

bierre