2020 01 22 Vallon de la Tour 6

On n'a pas pleinement profité de la neige poudreuse .

Sur la photo, la descente de la croix Carlé dans le vallon de la Tour. Le sommet est dégarni, la neige légère du vendredi 17 a été soufflée et repose en foret et dans le fond du Vallon.  Le ski sur les premiers 100m  dans le haut de la pente  se pratique sur des langues de neiges durcies et irrégulières en évitant les pierres qui dépassent un peu partout

2020 01 22 Vallon de la Tour 3Les 3 compères ont commencé à descendre à  pied sur les pierriers gelés, mais ont vite déchanté et  remis les skis. Un ski inconfortable en dérapage jusqu'à un petit replat 100m plus bas.

Viennent ensuite les pentes raides à 40 degrés que nous espérions en neige légère. Mais là non plus ce n'était pas du gand ski. Les bons passages en neige accumulée alternaient avec de la neige durcie légèrement recouverte. Cette uniformité de surface ne permettait pas de distinguer ces transitions pour anticiper les changements de rythmes .

Ce n'est que vers 2300m que la couche de poudre devient uniforme et épaisse. Les bonnes sensations de ski reviennent avec ce changement d'état dans le fond du vallon et en foret jusqu'au plateau de Sestrière.

Pour finir on va laisser glisser sur la route, une vraie piste de ski bien préparée jusqu'à Saint Dalmas.

Stabilité

2020 01 22 sond vallon tour

2020 01 22 Vallon de la Tour 8Dans ce vallon,  la sous couche est en neige durcie de forte résistance.

Certains couloirs de forte déclivité, comme ici le vallon de la Tour en versant Nord-Ouest à 40 degrés, présentent dans le haut, des accumulations parfois épaisses de plus de 30 cm qui reposent sur de la neige durcie et lissée. Il ne faut pas trop chatouiller ces couloirs à plusieurs et préférer les forêts clairsemées.

 


Partager l'article

Twitter Facebook Linkedin