IMG 2748

 

Arome avait prévu un voile dense de nuages , Arpège un voile plus léger , Alors on s'est dit que la neige n'allait pas dégeler sur les faces Sud et on a opté pour un versant Nord.

Finalement c'est Arpège qui avait raison et un  temps ensoleillé a prévalu. J'ai enmené Katia Tanguy et Pascal au col de Crous pour la remontée du vallon de L'Alp que j'avais déjà éprouvé la semaine dernière, en leur prometant une belle poudreuse.

IMG 2746IMG 2740Au passage du pont de la Roya la neige était gelée et recouverte d'une épaisse couche de givre, plus haut sur les faces Est en dévers la neige gelée nous a contraint à continuer aux couteaux.Le doute aussi  s'est installé avec des reflexions du genre "si on tombe ici  à la descente c'est direct  la rivière 100m plus bas". Les crampons , on les a laissé dans la voiture . Mais c'est Katia qui a le plus justement évalué la glisse par ces mots  "Ce passage je ne l'aime pas mais la couche de givre sur la glace donne un peu d'adhérence". Alors on a continué. avec un peu d'apréhension.

Passé le premier raidillon , la pente devient plus douce, la neige accroche mieux mais la croute de glace est toujours présente et devient cassante. Sans s'en rendre compte, la neige s' améliore à la montée et Tanguy commence à se détendre avec des reflexions ironiques comme "Tu passera en premier dans tes champs de poudreuses rigides" Moi je restais confiant, attentif  aux ondulations de surfaces  caractéristiques  des bons passages pour la descente, car ils n'étaient pas nombreux.

sondcrous20200116Au col on va effectuer un sondage pour confirmer que la neige est bien compacte et gelée . Une résistance à l'enfoncement de plus de 100kgf, une masse volumique de 480 kg/m3 et une température de -5 degrés. cette neige n'est pas prête à fondre...

Et en surface le fort gradient à tranformé la neige en gobelets sur 8 cm, recouverte d'une croûte de glace cassante de 1cm. Mais certains passages (peu mombreux) en étaient dépourvus, et reconnaissables par de petites vaguelettes en surface. Ce sont ces cheminements, essentiellement en versant Ouest que l'on va exploiter  au mieux pour la descente.

Finalement le ski n'était pas si mal. Ce n'était pas de la poudreuse mais des gobelets ,  personne n'est tombé dans la rivière et tout le monde est rentré réjoui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager l'article

Twitter Facebook Linkedin