2019 05 06 enchastraye12

Depuis la tête de l'enchastraye lundi 6 mai juste après les chutes de neige de dimanche.

Tanguy devait m'accompagner mais la météo avait prévu un temps très froid  et donc une neige glacée  qui l'a découragé .
2019 05 06 enchastraye02En réalité les températures sont remontées à +2 degrés en arrivant au camps des fourches et j'ai rapidement remis mes gants et mon bonnet dans le sac. Le vent de 100km/h  de la veille a soufflé la neige dans les combes abritées et la descente dans le vallon de Salso  Moréno était déja très bonne sur un tapis de poudreuse. Les autres portions pas mal non plus. De l'enchastraye à Purias 10 cm de poudre qui commençait à se transformer et de la neige de névé revenue en surface dans le vallon de Salso Moreno.

A trop écouter la Météo on finit au bistrot.

 

 

2019 05 06 enchastraye05Une randonnées assez longue . On ne peut pas prendre le  chemin d'été déneigé pour monter à Puriac mais longer les versant enneigés  Nord-Ouest . Et pour rejoindre le col il faut traverser de nombreuses rivières profondément creusée dans la roche noire. Ces ravins vous surprennent au dernier moment aussi la trajectoire n'est pas toujours bien optimisée pour les contourner.

La pente se redresse versant Italien surtout le dernier passage en arrivant sur la crête . La trace n'était pas faite, j'ai eu un peu de crainte à la traversée d'une corniche  avec la neige qui commençait à shumidifier au soleil. Les dernier 50m se font sur la pente oposée qui donne sur le vallon de Lausanier.

 

2019 05 06 enchastraye161 2019 05 06 enchastraye1712019 05 06 enchastraye181

  Pour la descente,, on se jette dans la pente sans hésitation. Ce type de neige est facile à skier et pardonne toutes les fautes

 

 

 

 

 

 Et pour le plaisir des yeux les photos de la randonnée

2019 05 06 enchastraye032019 05 06 enchastraye102019 05 06 enchastraye142019 05 06 enchastraye09

 

 

 

 

 

 


Partager l'article

Twitter Facebook Linkedin