Avalanche du Chavalet (AURON)

du jeudi 09 mars 2006

 

 

 

 

Description du site

 

  • localisation : Massif du Mercantour  département 06
  • Altitude de départ : 2420m
  • Exposition : Ouest
  • Précision sur la topographie : Haut du couloir
  • Nature du sol :Végétation sporadique
  • Angle de pente : 30 degrés

L'avalanche s'est produite sur le versant Ouest de la cime du Chavalet . Ce versant raide et sillonné de plusieurs couloirs formées par le ravinement . L'ensemble de ces couloirs se rejoignent au pied de la pente en un seul vallonnement , réceptacle de toutes les avalanches de ce versant 

 


 

 

Caractéristique de l'avalanche :

 

  • Type d'avalanche : Plaque de neige récente
  • Forme de la rupture :Rupture linéaire
  • Qualité de la neige : Compacte
  • Cristaux: Grains fins
  • Épaisseur de la cassure : 10 cm à 1 m
  • Largeur de la cassure : 10 m
  • Avalanche de surface : Grains fins de bonne cohésion

L'avalanche accidentelle du 9 mars 2006 s'est produite dans le couloir a l'aplomb du sommet. La cassure linéaire est franche presque horizontale d'une dizaine de mètres de largeur. Son épaisseur maximale à la rupture de pente de la rive gauche du couloir est d'environ 1 mètre. Elle s'amenuise progressivement en allant vers le centre du couloir. L'épaisseur de la cassure est très variable parfois interrompue. La masse du dépôt est difficile à estimer dans la mesure où cette avalanche surmonte une énorme zone de dépôt constituée  par l'ensemble des avalanches qui ont balayé ce versant. Le dépôt est constitué de petits blocs et boules regelées après humidification 

Remarque:
Le déclenchement préventif au Gazex opéré avant l'exercice est resté négatif. En effet entre les Gazex situés de part et d'autre de ce couloir on peut observer des zones à très faible enneigement qui empêche la propagation de l'onde de choc Seule l'onde sonore aurait pu déclencher une plaque de grande fragilité. Ce n'était pas le cas puisque les circonstances de l'accident précisent que la rupture ne s'est produite qu'au passage de plusieurs skieurs

 

Trajet de l'avalanche

  • Configuration du terrain : Couloir
  • Nature du sol :Roches lisses et éboulis
  • Longueur du Parcours: 400m
  • Angle de pente  35 degrés
  • Type d'écoulement : Plaque puis neige humide

Zone d’arrêt

  • Altitude : 1900m
  • Angle de pente :10 degrés
  • Topographie : Combe
  • Largeur du dépôt: 300m
  • Longueur du dépôt : 100m
  • Caractéristique de la neige déposée : Petits blocs et neige humide
  • Qualité de la neige: Neige propre

     

     

 

Cause du déclenchement  :

  • Acidentel: Passage d'un skieur
  • Dégats corporels : Un mort par traumatisme et deux blessés

 

 

 

Météorologie

Thumbnail image

 

  • Temps : Beau temps. Vent de Nord-Ouest fort Les températures évoluent entre 1 et 7 degrés
  • Temps des 3 jours précédents: Passage perturbé le 4  déposant 15 cm de neige ventée, suivi d'un refroidissement .Températures comprises entre  -7 degrés  et 0 à 2 degrés à la station d'Auron 1900m.

 

Conditions nivo-météorologiques: Ce site d'altitude est particulièrement sensible aux vents forts. L'enneigement général de ce versant est peu représentatif des chutes de neiges passées mais surtout conditionné par les régimes de vents et les déclenchements artificiels organisés par la station.
Jeudi 9 mars, l'enneigement est très faible. De nombreuses zones dégarnies apparaissent. Un fort vent de Nord-Ouest souffle perpendiculairement à la pente et charge la rive gauche du couloir , le sol étant pratiquement déneigé par ailleurs. A 2400m la température est restée négative depuis les dernières chutes qui remontent au samedi 4 mars, sans véritable humidification de la neige qui reste donc transportable par vent fort.

 

 

 

Sondage :

 

Le sondage a été effectué   à 50 cm au dessus de la cassure .

Le sondage à une structure de mille feuille empilant de plaques à vent en grains fins et des strates transformées en grains anguleux au cours de  la période froide qui a précédée.  A cet emplacement  deux  gazex purge périodiquement  la pente et ont été actionné avant  l'intervention du PGHM sur la pente. Mais  une   surface triangulaire limité n'a pas été ébranlée. La rupture s'est produite a une profondeur de 80 à 1m et glisse sur la couche friable  de fond en  gobelets


 

 

Bulletin  d'estimation du  risque d'avalanche pour le lundi 20 Février 2006

Risque marqué niveau 3

 

 


Partager l'article

Twitter Facebook Linkedin