Avalanche du Boréon  le lundi 20 février 2006

 

Description du site

  •  Localisation : Massif du Mercantour département 06. Le Boréon Cime du Pisset
  • Altitude de départ: 2150m
  • Exposition: Nord
  • Angle de pente de départ: 35 degrés
  • Topographie: Haut du couloir
  • Nature du sol:  Végétation dense de rhododendrons et foret clairsemée

Les CRS du secours en montagne nous accompagnent sur les lieux. L'endroit où la victime a été retrouvée, correspond à une zone de dépôt de plaque friable. En remontant l'avalanche , ils nous montrent  la trace de ski la plus haute , venant du sentier d'été sur la droite et coupant le couloir. Au dessus de cette trace, le couloir devient plus étroit (10 à 15 m de large) et se redresse. L'avalanche est partie 200m plus haut, sous la cime de Pisset et la cassure  s'est propagée en bordure , sur les deux cotés sur quasiment toute l'épaisseur de la couche. Pour des raisons de sécurité nous n'allons pas accéder à la zone départ, la pente supérieure n'étant pas entièrement purgée. Le sondage à été réalisé au niveau de la disparition de la trace quelques mètres plus haut.

 

 Caractéristique de l'avalanche

  • Type d'avalanche: Avalanche de surface, plaque friable de faible cohésion posée sur de la neige roulée. Base du manteau en givre de profondeur
  • Forme de la rupture: Linéaire
  • Qualité de la neige: Peu compacte
  • Cristaux: Grains fins
  • Épaisseurde la cassure: 50 cm localement 100cm

 Trajet de l'avalanche

  •  Configuration du terrain :Couloir s'élargissant
  • Nature du sol : Éboulis grossiers recouverts de rhododendrons
  • Topographie:Fond de cuvette
  • Longueur du parcours: 400m
  • Angle de pente: 35 degrés dans la partie haute puis 30 degrés
  • Type d'écoulement: Plaque friable

 

Zone d’arrêt

  • Altitude: 1750m
  • Angle de pente: 20 degrés
  • Largeur du dépot; 40 m
  • Longueur du dépot: 100m
  • Caractéristique de la neige déposée: Petits blocs de neige pulvérulente
  • Qualité de la neige: Neige propre et sèche, quelques branches.

Cause du déclenchement

  • Accidente: Passage d'un skieur
  • Dégats corporels: Un mort retrouvé le jeudi 23 février

 

Météorologie

Le jour de l'avalanche: Beau temps sans vent

les 3 jours précédents: Vendredi 17 et samedi 18, le temps est instable , les averses de neiges se succèdent sur le Mercantour. Les relevé effectués par le parc aux loups du Boréon indiquent des précipitations faibles. Localement des averses de neige roulée se sont produites notamment samedi matin. Dimanche, un épisode neigeux intense dépose une couche de 50 cm avec un équivalent en eau de 56 mm relevé le lundi matin
Températures négatives comprises entre -10 et -2 degrés et sensible refroidissement pendant les chutes de neige de dimanche

 

Complément nivo-météorologique

Des plaques friables se sont formées au cours des chutes abondantes de dimanche, par vents faibles et températures froides Ces plaques,  par leur aspect poudreux sont difficilement détectables. L'épaisse couche de neige de dimanche s'est déposée sur de la neige roulée tombée pendant l'épisode instable de vendredi et samedi. Ces grains  sans cohésion, contribuent à  fragiliser l'ensemble

Sondage

Sondage réalisé le 24 février 2006 à 14h30

La hauteur totale est de 1m  En surface on trouve une première épaisseur de 20 cm composée d'un mélange de grains fins et de particules reconnaissables  La couche plus profonde est constituée de grains fins et de neige roulée et les 20 derniers cm sont exclusivement en gobelets de 2mm

La résistance à l'enfoncement est faible inférieure à 15 kgf  toutes couches confondues

La cassure s'est produite à la base de la couche en grains fins (en jaune sur le graphique), laissant  partiellement en place la couche de gobelets.

 

Bulletin  d'estimation du  risque d'avalanche

rédigé le 19 pour le lundi 20 Février 2006 Risque fort niveau 4

Il neige actuellement.  10 à 15 cm sont tombées depuis ce matin et l'on attend 20  à 30 cm supplémentaire jusqu' a lundi matin. Ces chutes de neiges tombent sur du grésil qui forme la couche fragile....

Des plaques  très fragiles se forment avec  le vent fort de Sud et sont sensibles à une faible surcharge...


 


 


Partager l'article

Twitter Facebook Linkedin